Les 100 Lieux qu'il faut voir...

Texte de l'émission diffusée sur France 5, le 31 mai 2014

   Pour cela, Albert rejoint Daniel Ehret, féru d'anecdotes croustillantes et qui connaît les moindres recoins de ce charmant village.-Albert !-Bonjour, Daniel, tu vas bien ? J'ai envie de te faire découvrir ce village admirable d'Eguisheim, dont l'origine est mérovingienne ou carolingienne, 770. "Aginesheim", la ville s'appelait comme ça et elle deviendra Eguisheim  bien plus tard, en alsacien, on dit "Eggsa".

 

-Cette rue, ce chemin de ronde, est particulièrement typique.

 

-Ça nous donne une idée du caractère concentrique de la ville. Elle est en spirale, hélicoïdale. C'est très remarquable quand on voit ça d'en haut, une vue aérienne nous donne une bonne idée de la configuration médiévale de cette ville, conçue autour d'un axe majeur, qu'on va aller voir de près!

 

-Je te suis.

 

-Notre visite d'Eguisheim se poursuit sur la place principale, autour de laquelle le village s'est développé. Daniel veut y évoquer l'histoire d'un personnage emblématique, dont la statue trône au centre de la fontaine.-C'est un pape alsacien, le seul de l'histoire, dont le pontificat a duré de 1049 à 1054. Il s'est signalé comme un pape réformateur, avec beaucoup de grandes idées. Il voulait remettre de l'ordre dans l'Eglise, les prêtres avaient des concubines, il fallait mettre le holà à tout ça. Et c'est un pape qui va obtenir des résultats en terme de réformes, il Iuttera contre la simonie, le trafic des objets pieux, et il provoquera malgré lui le fameux schisme de 1054, on va rompre avec l'Eglise d'Orient, qui deviendra l'Eglise orthodoxe d'aujourd'hui.

 

-On dit parfois que Léon IX ne serait pas né à Eguisheim

 

.-Il y a effectivement une controverse à ce sujet. Moi qui suis né en Lorraine, je suis à l'aise pour en parler! Il semble qu'il soit né en Lorraine, du côté de Dabo

. Mais les gens d'Eguisheim tiennent à ce qu'il reste né en 1002, au château qui est derrière moi. Et ça, on ne leur enlèvera pas! Aujourd'hui, on peut dire qu'il est Alsacien.-Une fois sur place, vous pourrez admirer le château qui régentait autrefois le village. Sa construction est très particulière.

 

-On est au pied d'un pan de mur, un pan de l'octogone, le château médiéval construit au cours du 1er tiers du 13e siècle, par la volonté d'un empereur germanique, Frédéric Il de Hohenstaufen, qui avait l'habitude de concevoir des châteaux octogonaux concentriques. Et la partie habitée du château était celle au coeur du dernier octogone en quelque sorte.

 

-Et on construit le village autour, ce qui lui donne sa forme.-On construit le village autour de cet octogone, siège du pouvoir central, du pouvoir impérial. L'église sera elle reléguée à la périphérie. L'empereur Frédéric Il était en constante querelle avec la papauté. Il voulait manifester par là que l'église devait être sous son autorité et non pas l'inverse.

 

-Depuis le château, vous n'aurez que quelques mètres à faire pour atteindre l'église. D'inspiration romane, elle fut reconstruite au 19e siècle, et seul son clocher est d'origine. A l'intérieur, se trouvé un véritable trésor: une sculpture en bois polychrome unique.

 

-Là, je vais te montrer un des joyaux artistiques d'Eguisheim, d'une rareté absolue.-Voire d'Alsace!

 

-Oui, car a ma connaissance, il n'y a que 2 exemplaires de ce type de Vierge ouvrante en Alsace, c'est une Vierge du 14e siècle, qui ouvre en quelque sorte ses entrailles. On aperçoit un système rayonnant qui semble être une gloire, qui semble indiquer que ça pouvait aussi servir d'ostensoir. Et tout ça est dominé par ce portail, qui était la porte d'entrée de l'église primitive, celle du début du 13e, romano-gothique, on est à la charnière de 2 styles ici. Le tympan est aussi intéressant, il est animé par un Christ en gloire, assez représentatif de cette période-là, avec à gauche...

 

-Saint Pierre.-Et Paul à côté. En-dessous, ce sont les vierges, Ies vierges sages à gauche, et les vierges folles à droite.

 

-Qu'a-t-on voulu raconter sur ce tympan ?

-On a surtout voulu dire que le vice et la vertu s'équilibrent

 

.-Les femmes étaient un peu folles et on les souhaitait plus sages.-Sans doute. C'était la morale dominante de ce temps-là. Voilà, c'est terminé, je voulais te montrer ce chef-d'oeuvre de l'art rhénan.

 

Maintenant, on va passer a quelque chose de plus festif, de plus populaire ! On va aller voir les maisons les plus colorées d'Eguisheim

 

.-En sortant de l'église, Daniel vous conseille d'emprunter la rue circulaire pleine de charme qui entoure le village. En vous attardant sur les façades des maisons, vous pourrez vous amuser à tenter d'en deviner l'histoire.

 

-L'histoire des emblèmes de métiers, c'est passionnant, car chacun a son interprétation délicate. Je t'en propose un qui me paraît très intéressant. Dans cet écusson, tu aperçois plusieurs choses, d'abord 2 lettres, H H et ensuite en dessous, un outil.

 

-Ça pourrait être un marteau.

 

-Avec le H...

 

-Un hachoir ?-Oui, les H t'ont mis sur la voie, c'est en effet un hachoir ayant appartenu à un boucher. C'est un emblème de boucher. Et il y a celui-là, qui est difficile à interpréter. J'ai entendu des tas de choses loufoques sur celui-ci. Moi, il me parle, je le connais. Quand on ne sait pas, que voit-on ?

 

-H S..

 

.-Hors service, ce n'est pas ça!-En dessous... des clous ?

 

-Ben voilà ! Il est très fort!-Des clous de charpentier?-Non, c'est un fabricant de clous, un cloutier, c'est un emblème assez rare en Alsace, il y en a peu. Ça méritait d'être examiné.

 

-Certaines de ces façades vous apprendront bien d'autres choses encore sur la spiritualité des habitants ou les drames du village.-Voilà une superbe façade, bien restaurée, dans des couleurs attachantes, avec un détail que j'ai envie de te montrer. On va s'arrêter là. Regarde cette fenêtre avec une inscription, "Mach mich doch rein "du trewer gott." "Rends-moi pur, Toi Dieu fidèle". Ce que je voulais te dire sur ces façades à colombages, c'est qu'il y a une logique dans tout ça en Alsace

. On a besoin de résister aux séismes ! Et ces constructions sont asismiques, rigidifiées par les obliques, qui permettent une certaine stabilité du colombage. On a un peu oublié que la plaine d'Alsace  est sismique.-Avec le tremblement de terre qui a détruit Bâle

 

.-Oui, en 1356, avec une magnitude de 7-8 sur l'échelle de Richter, et qui a ravagé la ville de Bâle