1.- LA BRUNNSTUB de 1688

 Plan de 1959 des archives communales positionnant le captage des sources ainsi que les réservoirs et les flux d’eau vers la commune.
Plan de 1959 des archives communales positionnant le captage des sources ainsi que les réservoirs et les flux d’eau vers la commune.

C’est au Hagel Berg que nous trouvons les origines les plus lointaines d’une salle d’eau appelée BRUNNSTUB 1688 (Scherlen Dorf und Stadt page 89). 

L’eau  centralisée à cet endroit provenait de plusieurs sources autour du lieu dit  Hagel  Berg. C’est là que fut installé la BRUNNSTUB (Salle d’eau) premier grand ouvrage de collecte des eaux souterraines. C’est un bassin cylindrique permettant de stocker 3000Litres d’eau. Par temps de sècheresse et pour lutter contre les incendies cette réserve d’eau était souhaitable.

 

 

 De là on approvisionnait les fontaines et les fossés du village par des tuyaux en terre cuite et en pierre malheureusement ni hermétiques ni hygiéniques. C’est pourquoi on les remplace par des conduites en bois. Par décision du Conseil Municipal du 8 mars 1857 on abat 60 Aunes dans la forêt communale. Les troncs une fois évidés forment des canalisations souterraines d’adduction d’eau. L’aune est un arbre rond très haut et rectiligne. Son bois a des vertus antibiotiques et est imputrescible au contact de l’eau.

On remarque sur le plan cadastral de 1828 l’emplacement exact de la Brunnstub en plein Hagel Berg  et l’écoulement par le Dichelgraben vers le village.
On remarque sur le plan cadastral de 1828 l’emplacement exact de la Brunnstub en plein Hagel Berg et l’écoulement par le Dichelgraben vers le village.

Du fossé du Dichelgraben l’eau était dirigé vers la rue des Jardins (auf die Bächlein) pour alimenter la fontaine de la Vierge (Marienbrunnenn) mais surtout vers  la rue des Trois Châteaux qui n’existait pas et qui se dénommait  AUF DEM BACH. C’est là que se trouvait, sur l’actuel parking des Trois Châteaux, un étang appelé WEYER où l’on stockait l’eau pour lutter contre les incendies et pour les besoins domestiques. Ce Weyer est un ancien vestige du fossé extérieur qui existait autour des remparts.

 

Le ruisseau poursuivait sa route à ciel ouvert sur l’actuelle rue des  Trois Châteaux (à l’époque Der Bach) pour se jeter à niveau de l’Obertor  (porte Haute) dans le fossé de l’allmend Nord et poursuivre son cours derrière les anciens abattoirs, puis les Mühlengarten (jardins des meuniers) et le Malsbach.

 

 

On peut supposer que le fossé des remparts ainsi que celui du château central et les fontaines étaient alimentés par le Dichelgraben.

Commentaires: 0